The Knowledge to Act
More

Blog

Why Financing Rural Infrastructure Is Crucial to Achieving Food Security

Share This

By Laura Turley, David Uzsoki, January 9, 2019

Most of the people suffering from hunger around the world live in rural areas and engage in agricultural activity.

It is not a coincidence that they also often lack basic services, such as energy and irrigation provision, due to a lack of infrastructure. This lack of infrastructure is an important reason for their vulnerability to hunger. 

(Français ci-dessus) 

Rural infrastructure

Financing infrastructure, including roads, storage and localized energy grids, will help provide food security for the 821 million people estimated to live in hunger worldwide.

Our report, Financing Rural Infrastructure: Priorities and pathways to ending hunger, highlights how new financial instruments can support a decentralized and robust infrastructure base for farmers, food processors and rural communities.

We break down some of the financing approaches below.     

Storage infrastructure

About one third of food produced for human consumption is lost or wasted globally, amounting to about 1.3 billion tonnes per year. Storage facilities, including grain and rice silos, warehouses and cold storages, play a critical role in ensuring food security and ending hunger.

Governments should create dedicated funds with a mandate to provide financing for storage infrastructure projects. Loans with preferential terms, either through a dedicated infrastructure scheme or partner bank, can also be provided to farmers or cooperatives for investment in agricultural storage.

Improved storage infrastructure capacity, quality and practices are crucial to reducing post-harvest loss.

Decentralized renewable energy infrastructure

As much as a quarter of the world’s population lack access to electricity. Almost 85 per cent of these people live in rural, dispersed communities across sub-Saharan Africa and South Africa.

Increases in energy prices result in higher food prices, reducing access for poorer households.

Tax incentives at different stages of the decentralized renewable energy (DRE) transition, such as setting up wind turbines, can encourage deployment both on the supply and demand side. Concessional loans are also a viable option. These loans, with preferential interest rates provided either by government or international development agencies, enable DRE projects to have access to finance at a lower cost.

Energy is a game-changer in agriculture. It is essential for a wide range of tasks, from operating machinery to powering and lighting facilities to charging communication devices.

Rural infrastructure feeder roads

Feeder roads

Without access routes to obtain inputs and reach markets, other food security investments, including technical assistance and access to finance, underperform.

One approach to financing roads is under the availability payment scheme, in which governments would pay a predetermined amount for a private party to operate and maintain the roads. Co-financing road projects is another viable option. When municipalities, national governments or multilateral development banks (MDBs) co-invest in a project, it gives a strong signal to investors about the project’s legitimacy.

Investing in feeder roads can contribute to growth, poverty alleviation and food security.

Irrigation infrastructure

Agricultural productivity resulting from irrigation can be more than twice as high on a per-hectare basis than rainfed production.

This is why investing in water distribution is critical. Public-private partnerships are one financing option. This entails engaging with the private sector in either the construction or maintenance of irrigation and drainage infrastructure, helping spur agricultural productivity.

Access to reliable water sources positively contributes to women’s empowerment through increased asset ownership and control over resources, better sanitation, local job creation and food security. 

---

Pourquoi le financement des infrastructures rurales est crucial pour atteindre la sécurité alimentaire ?

La plupart des personnes souffrant de la faim dans le monde vivent dans des zones rurales et travaillent dans le secteur agricole.

Ce n’est pas une coïncidence s’ils n’ont pas  accès aux services de base, tel que l’approvisionnement en énergie et l'irrigation en raison d’un manque d’infrastructure. Celui-ci constitue un facteur important de leur vulnérabilité à la faim.

Le financement des infrastructures, qu'il s'agisse de routes, de stockage ou de réseaux d’énergie localisés contribuera à assurer la sécurité alimentaire des 821 millions de personnes dans le monde qui souffrent de la faim.

Notre rapport, Financement des Infrastructures Rurales : Priorités et voies d’accès pour éradiquer la faim, met en évidence comment de nouveaux instruments financiers peuvent soutenir une infrastructure décentralisée destinée aux agriculteurs, aux transformateurs d'aliments et aux communautés rurales.

Nous décrivons ci-dessous certaines des modes de financement.     

Les infrastructures de stockage

Environ un tiers des aliments produits pour la consommation humaine sont perdus ou gaspillés dans le monde, soit environ 1,3 milliard de tonnes par an. Les installations de stockage, y compris les silos à grains et à riz, les entrepôts et les chambres froides, jouent un rôle essentiel pour assurer la sécurité alimentaire et éradiquer la faim.

Rural infrastructure food storage

Les gouvernements devraient créer des fonds spécifiques dédiés au financement des projets d'infrastructure de stockage. Des prêts à des conditions préférentielles, soit par le biais d'un programme d'infrastructure spécifique, soit par l'intermédiaire d'une banque partenaire, peuvent également être accordés aux agriculteurs ou aux coopératives pour des investissements dans le stockage agricole.

L'amélioration de la capacité l'infrastructure de stockage ainsi que la qualité et les pratiques demeure primordial pour réduire les pertes après récolte et protéger les approvisionnements alimentaires. Elles constituent également un outil important pour donner aux agriculteurs un meilleur contrôle pour pouvoir déterminer à quel moment et à quel prix vendre leurs produits.

Les infrastructures pour l'énergie renouvelable décentralisée

Près d’un quart de la population mondiale n'a pas accès à l'électricité. Près de 85 % de ces personnes vivent dans des communautés rurales dispersées en Afrique subsaharienne et en Afrique du Sud.

L'augmentation des prix de l'énergie entraîne une hausse des prix des denrées alimentaires, réduisant l'accès aux services pour les ménages les plus pauvres.

Des incitations fiscales à différents stades de l'opération des énergies renouvelables décentralisées (ERD), comme l'installation d'éoliennes, peuvent encourager son déploiement tant du côté de l'offre que de la demande. Les prêts consentis à des conditions favorables sont également des alternatives viables. Ces prêts, assortis de taux d'intérêt préférentiels accordés par le gouvernement ou par des organismes internationaux de développement, permettent aux projets d'ERD d'avoir accès au financement à un coût moindre.

L'énergie est un second souffle pour l'agriculture. Il est essentiel pour un large éventail de fonctions, allant de l'utilisation de machines à l'alimentation et à l'éclairage d'installations, en passant par le chargement d'appareils de communication. Les nouvelles technologies combinées à un financement novateur mettent cet aspect vital mais négligé de l'infrastructure rurale à la portée de tous.

Routes de desserte

Les autres investissements dans la sécurité alimentaire y compris l'assistance technique et l'accès au financement, en l'absence de voies d'accès pour obtenir des intrants et accéder aux marchés, resteront en dessous des objectifs désirés.

L'une des méthodes de financement des routes consiste à utiliser des systèmes de paiement de disponibilité par lesquels les gouvernements versent à une partie privé un montant prédéterminé pour l'exploitation et l'entretien des routes. Le cofinancement de projets routiers est une autre option viable. Lorsque les municipalités, les gouvernements nationaux ou les banques multilatérales de développement (BMD) co-investissent dans un projet, cela donne un signal fort aux investisseurs sur la légitimité du projet.

Investir dans les routes de desserte peut contribuer à la croissance, à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire.

Rural infrastructure irrigation

Les Infrastructures d’Irrigation

La productivité agricole résultant de l'irrigation peut être plus de deux fois plus productive par hectare que la production pluviale.

C'est pourquoi il est essentiel d'investir dans la distribution de l'eau. Les partenariats public-privé constituent l’une des options de financement. Cela implique de travailler avec le secteur privé dans la construction ou l'entretien des infrastructures d'irrigation et de drainage, contribuant ainsi à stimuler la productivité agricole.

L'accès à des sources d'eau fiables contribue positivement à l'autonomisation des femmes grâce à une plus grande propriété de l’actif, un meilleur contrôle des ressources, un meilleur assainissement, à la création d'emplois locaux et à la sécurité alimentaire.